Neomyzus circumflexus

Puceron tacheté de l’arum

Généralités

Le puceron tacheté de l’arum, Neomyzus circumflexus, a une répartition cosmopolite et une gamme d'hôtes étendue. Sous les climats tempérés, c'est surtout un ravageur dans les serres où il attaque de nombreuses plantes ornementales, dont les chrysanthèmes, le bégonia et le fuchsia, ainsi que le poivron. 

Cycle de développement et caractères morphologiques du puceron tacheté de l’arum

Les pucerons muent quatre fois avant d'atteindre l'âge adulte. Lors de chaque mue, ils laissent une cuticule de couleur blanche, appelée mue ou exuvie, révélant ainsi leur présence dans la culture. 

La reproduction du puceron tacheté de l’arum s’effectue entièrement de façon parthénogénétique, les femelles vivipares non fécondées continuant à produire de nouvelles générations de femelles. Le cycle de développement ne comporte pas de stade sexué.  

Les femelles aptères (sans ailes) du puceron tacheté de l’arum sont blanchâtres, jaunâtres ou vertes, brillantes, avec des bandes croisées noires derrière la tête, hachurées le long de la ligne médiane, et une grande tache en forme de fer à cheval à l'arrière de l'abdomen. Ces marques noires sont très variables. Les femelles adultes mesurent 1,2 à 2,6 mm de long. Les stades immatures du Neomyzus circumflexus sont généralement de la même couleur de fond que leurs parents, mais ils ne portent pas les marques noires caractéristiques.

Comment vous débarrasser du puceron tacheté de l’arum ?