Clepsis spectrana

Tordeuse du chou

Généralités

La tordeuse du chou (Clepsis spectrana) est originaire du nord-ouest de l'Europe. C’est une espèce très polyphage qui endommage le chou, la pomme, la poire, l'érable, l'épinette et de nombreuses plantes sauvages herbacées. Comme on utilise moins de pesticides à large spectre de nos jours, la tordeuse du chou est aussi devenue un ravageur des cultures en serre. Les cultures ornementales, telles que les roses, les alstroémères, les azalées, les cyclamens et les kalanchoës, mais surtout les gerberas, peuvent subir des dégâts importants. Chez le chrysanthème aussi, cette espèce est un problème croissant, et elle a causé des problèmes en culture de poivron depuis le milieu des années 1980. Dans la culture de fruits à baies protégés, des plantes comme le fraisier, le groseillier, la mûre et la framboise peuvent toutes servir d'hôtes.

Cycle de développement et caractères morphologiques de la tordeuse du chou

Une femelle adulte mesure 12 mm de long et est jaune ocre avec des marques plus foncées. Le mâle est légèrement plus petit, plus fin, plus marqué et plus clair que la femelle. Les adultes ont deux taches marron sur chaque aile, formant presque un « V » lorsque l’insecte est immobile. Au repos, les ailes sont repliées presque horizontalement au-dessus du corps. Les antennes sont fines et de longueur moyenne. Les tordeuses volent au crépuscule.

Les œufs jaunes sont déposés par groupes de 10 à 90 et couverts d'une couche gélatineuse sur la face supérieure des feuilles, de préférence sur les nervures principales ou les creux dans l’épiderme. La chenille a la tête vert foncé, voire noire, et un bouclier thoracique. Le corps est marron foncé, avec des lignes latérales parfois claires. La face ventrale est plus claire que la face dorsale, avec des poils localisés sur des taches verruqueuses plus claires que la couleur générale du corps.

En général, la chenille a un aspect plutôt terne. Dans le fruit du poivron, cependant, les chenilles sont beaucoup plus claires et ont des bandes latérales foncées. Les chenilles sont relativement minces et mesurent jusqu’à 25 mm de long. Elles sont légèrement poilues et ont quatre paires de pattes. Elles vivent à l'intérieur des fruits ou des fleurs ou sécrètent des toiles dans lesquelles elles se cachent. Ce sont ces toiles qui provoquent l’enroulement des feuilles. On en observe beaucoup qui sont vides, ce qui amène à penser que les chenilles fabriquent probablement une série de toiles durant leur développement. La chrysalide, marron, mesure environ 1 cm. La nymphose a lieu dans la toile.